Bonnes Humeurs – Hygiéniste

Auriculothérapie

Hippocrate quatre siècles avant J-C recommandait les cautérisation pour traiter certaines pathologies. On pratiquait alors les cautérisations pour lutter contre la douleur. En 1951, Paul Nogier, médecin à Lyon, fut sidéré lorsqu’il entendu parler de l’histoire de Madame Barrin, une guérisseuse qui cautérisait un point de l’oreille pour soigner la sciatique. Il rencontra plusieurs de ces personnes traitées de cette façon; décida d’enquêter sur le sujet et se passionna pour l’étude du pavillon de l’oreille. Il publia ces premiers travaux en 1956 et introduisit ainsi l’auriculothérapie en France et même en chine continentale. Aujourd’hui reconnue et enseignée dans neuf facultés de médecine et mise en avant par l’OMS, elle est utilisée dans certains hôpitaux et établissement de « santé ».

L’oreille est l’une des parties du corps les plus innervées. Aussi nos oreilles sont de véritables claviers de commande. Chaque touche correspond à une partie du corps précise et grâce à cette réflexologie de l’oreille, il est possible d’influencer le fonctionnement des organes, les réactions métaboliques et le ressentit de la douleur.

J’utilise principalement cet outils pour :

* le traitement et le soulagement de la douleur (même si le travail principal reste le renforcement du terrain)

* le traitement des séquelles de traumatisme psycho-émotionnel

* le sevrage tabagique